Poème de Nadia KONICHEFF
Ils n'ont peur de rien, ces chanteurs, ni de personnes
 
Et point n'est besoin de Harley-Davidson
C'est sur Pégase qu'ils s'envolent, avec Verdi et Mozart
Pour exprimer du génie musical, tout l'art.
Sous la férule d'un maître épris de crescendos lyriques
Ils s'aventurent dans un répertoire éclectique
De classiques et de chansons, on y parle souvent d'amour


Et tous, tous, ils se disent "pourvu que ça doure"

Comme le disait la vieille dame à son enfant chéri
Que de plaisir et de joies ils partagent ainsi
Si vous tendez l'oreille Par dessus ls vagues de la baie
Des voix viendront vous charmer Ni d'anges ni de sirènes
Juste d'amis aimant chanter
Avec coeur et sans artifice
Ce sont les chanteurs des "Voix de Nice"
Par nos temps de haine, de fureur et de bruit
Modestes, sans armes ni artillerie
Ils partent en guerre contre de subtils ennemis
Que sont les fausses notes et les dysharmonies
Tapis au fond de leur gosier, telles des chats cruels
Prêts à bondir et venir blesser les oreilles
Ecoutez, écoutez
Par dessus les vagues de la baie
Ni tourterelles ni cigales
Quand ils chantent, c'est un vrai régal
Dans un vivat de feux d'artifice
Ce sont, ce sont "les Voix de Nice"
 
Un poème de Ghislaine (soprano)

Sur des réflexions de Joe Dassin qui disait dans une émission de télévision retraçant sa vie : "c'est un honneur que d'avoir le droit de distraire les gens", j'ai composé un court poème pour saluer Albert et tous les amis de la chorale :

 

Voici que l'année est passée,

Mille parfums nous a donné.

Moments de tristesse et moments de lumière

Ont mêlé leurs accents sans manière

Et comme une eau toujours nouvelle

La musique et le chant ont fait une étincelle

 

Villefranche Saint André, l'Irlande

Le Suquet, Saint Marin ont joué les guirlandes

Dans notre monde où plane incertitude

Les notes et l'harmonie apportent plénitude

 

Tantôt à quatre voix, tantôt à l'unisson

Tous vaillamment au long fil des saisons

Nous avons passionnément chanté

Et porté dans l'honneur et fierté

Comme un feu d'artifice

Le nom des "Voix de Nice"

 

 

Les 20 ans des VOIX DE NICE par Daniel Blanchard
20 années de chant, de passion ! pour la musique qu'Albert TOSAN a su faire partager et apprécier avec les choristes et des musiciens. A ses côtés, oeuvre Marcel CLOT, un des organisateurs des concerts, voyages, repas de chorale, etc … Tous les deux se dévouent pour que vive ce choeur(coeur) et qu'il batte très fort, malgré les peines de la vie.

Quelle chance pour nous, quel enrichissement culturel et moral !

Oui, le CHANT, la musique, sont autres

Que du chant et de la musique!

C'est un regard presque tout neuf qu'on a sur la vie,

Un cri que l'on partage ensemble, il nous fait un bien énorme !

Vous trouverez par ailleurs quelques photos de cet anniversaire, bien "arrosé", et fort agréable, où les musiciens et chanteurs ont mis une ambiance aux notes de fête et fait valser les cœurs .

Délicatesse de Ghislaine CARLIN : pour Annie TOSAN, remise de fleurs, offertes par les choristes.

Arlette DANESI a composé une chanson, reprise par tous, sur l’air de « On n'a pas tous les jours 20 ans", et que Noëlle et Bernard CLAIR ont mis en pages.

Une bonne nouvelle : Albert a retrouvé sa clé de Sol !!! sans doute perdue lors d'une soirée musicale dans un village non loin d'ici.....

Mais attention celle-ci est fragile, comme peut l'être l'âme d'un musicien

Daniel Blanchard
Ecrivez-nous !
Nous ne manquerons pas de vous répondre et d'insérer vos messages dans cet espace. Envoyez nous aussi vos photos.

andrieujacques@wanadoo.fr